Il faut croire que cette année je 'ai pas eu mon content de mûres, car me voilà repartie profitant de ce beau dimanche de septembre, à la cueillette.

Pour avoir des mûres en Ile-de-France, il suffit de s'éloigner de Paris, mais c'est vrai que dans ces conditions, avoir une voiture, même une voiture partagée, puisqu'on est parties à 3, est assez pratique, surtout pour trimballer les paniers.

Cette fois-ci le terrain à mûres s'est trouvé dans la forêt régionale de Ferrières. Entre Ozoir-la-Ferrières et Ferrières-en-Brie, il faut au rond-point, piquer sur Pont-Carré et à peut-être un km, s'arrêter à droite à l'une des entrées balisées de la forêt. Là,on emprunte un allée cavalière, et quand on a des yeux pour voir, on distingue de l'autre côté du fossé une haie épaisse de ronciers. Ce sont de belles et vieilles ronces, et pour donner plus de piquant à l'affaire, il y a aussi bon nombre d'orties et de chardons, qui ne m'ont pas fait regretter d'avoir mis une vieille veste en cuir. Mais les mûres, ça se méritent ! D'autant qu'ici, elles sont de belle taille et parfumée.
Résultat : 3 kg à trois de mûres mûres et rouges.

En forêt de Ferrières, il y a aussi des champi, des zanimos, une très belle végétation, dont des colchiques d'automne.